Étiquette : <span>spectacle de conte</span>

Pourquoi choisir un conteur à Echenevex (01170)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Sergy (01630)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Jujurieux (01640)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Mionnay (01390)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Contes et Légendes : La légende du maïs

La légende du maïs

 

Conte d’Amérique du Nord

La légende du maïsIl y a longtemps vécut en Amérique un enfant indien nommé Wunzi.

C’était un garçon doux, fluet, toujours souriant, insouciant et pacifique. Il était pauvre, trop grand pour son âge, un peu voûté tant il était maigre.

Wunzi est à l’âge où les indiens doivent choisir leur esprit protecteur qui les guidera sur le chemin de leur vie.

Pour cette cérémonie importante et grave, le jeune indien a construit une hutte de branches dans la prairie. Pour cette initiation, il devra rester dans cette hutte pendant 7 jours et 7 nuits sans manger ni boire.

Il s’installe donc dans cet abri, assis, les jambes croisées, une couverture sur les épaules et attends l’ange qui doit venir à lui. Trois jours se passent.

Au matin du quatrième jour, un étranger apparaît à l’entrée de sa hutte, le soleil dans le dos et s’assied en face de lui.

C’est un homme presque transparent, au visage aigu et au regard lumineux, très chaud et bienveillant. Il est vêtu d’un grand manteau de plumes et coiffé de longues feuilles vertes.

Wunzi le regarde les yeux plissés. Il ne sait trop s’il a devant lui, un homme véritable, ou si la faim qui creuse son ventre assaille sa tête et trompe son regard.

L’étranger se met à parler.

-Mon nom est Mondawmin. Je suis un messager du grand esprit. Je viens t’annoncer ceci : tu ne seras jamais ni un guerrier, ni un sorcier. Mais tu peux vivre plus utilement que les guerriers et les sorciers. Je détiens un secret que tu peux m‘arracher si tu acceptes de me combattre.

Mondawmin dit ces mots à voix calme et sourit. Wunzi se lève. Ses jambes sont faibles. Il se sent fiévreux. La tête dans les épaules, il dit :

-Puisqu’il le faut battons nous !

L’étrange messager se lève aussi. Ils s’empoignent dans la hutte de branches, chacun essaie de renverser l’autre. Wunzi serre les dents et s’accroche à son manteau de plumes, ses jambes tremblent, de toutes ses forces, il lutte, le ventre creux.

Enfin Mondawmin recule d’un pas, il prends Wunzi aux poignets et dit :

-C’est assez pour aujourd’hui. Demain je reviendrai.

Wunzi tombe à genoux haletant. Il reprend son souffle à grand peine. Quand il relève la tête, l’étranger a disparu.

Le lendemain, à l’aube, Wunzi attend debout sur le seuil de la hutte l’homme vêtu de plumes et coiffé de feuillage. Il arrive par la plaine, sans un mot, il lui saute dessus. Le jeune indien se sent plus faible que la veille, mais plus furieux et dur de coeur, il se bat jusqu’à l’épuisement. A l’instant où il va tombé évanoui dans l’herbe, Mondawmin le retient par les cheveux et lui dit impassible :

-Demain, nous combattrons pour la dernière fois. Alors mon fils tu devras me tuer. Maintenant écoute : quand je serai mort, tu me déshabilleras et tu m’enterreras. Tu me laisseras reposer en terre. Tu viendras de temps en temps nettoyer ma tombe. Qu’aucune herbe ne pousse sur mon corps enterré. Alors quand le temps sera venu je renaîtrai.

Ainsi parle le messager du grand esprit. Puis, immobile, il devient éblouissant comme le soleil et disparaît.

Le lendemain matin, voilà six jours que jeune indien n’a ni mangé, ni bu. Debout devant la porte de sa hutte, il voit trembler les arbres lointains et l’horizon comme un mirage. Sa tête tourne, il s’avance en titubant sur la plaine. Alors tout à coup, le messager du grand esprit apparaît devant lui comme s’il était soudain sorti de terre. Il sourit comme au premier jour, son sourire est chaleureux et bon. Il ouvre les bras, Wunzi aussi, et les voilà qu’ils s’embrassent comme père et fils depuis longtemps séparés.

Wunzi en pleurant serre Modawmin très fort, aussi fort qu’il le peut et bientôt les bras de l’homme au manteau à plumes tombent inertes le long de son corps, sa tête se renverse en arrière, ses yeux se ferment et il meure ainsi.

Alors Wunzi s’agenouille et couche dans l’herbe le messager céleste. Il le déshabille, creuse une fosse et l’enterre. Puis il rentre chez lui et mange enfin après 7 jours de jeûne.

Passent les semaines, le printemps, puis l’été. Wunzi vient de temps en temps nettoyer la tombe de Mondawmin, le messager. Au premier jour de l’automne, il découvre une plante qu’il n’a jamais vue, une plante aux longues feuilles exactement semblables à celles que l’homme au manteau à plumes portait sur sa tête.

Ces feuilles enveloppent un épi luisant, doré, Wunzi se penche et le prends dans les mains, délicatement :

-Mondawmin revient au monde, dit-il simplement.

Wunzi, l’enfant indien pacifique et pauvre regarde émerveillé, cette plante nouvelle que personne n’a jamais vue encore : le premier plant de maïs qui fut ainsi donné aux hommes.

Extrait de L’arbre à soleils légendes

de Henri Gougaud, ed Le Seuil coll. Points, 1979

 

Pourquoi choisir un conteur à Crozet (01170)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Versonnex (01210)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Mézériat (01660)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Château-Gaillard (01500)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Fareins (01480)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Collonges (01550)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Saint-Rambert-en-Bugey (01230)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Contes et Légendes : Comment naquit le requin

Comment naquit le requin

Conte d’Asie du Sud Est

Comment naquit le requinIl y a bien longtemps, Tahika habitait Palauig, sur la côte ouest des Philippines.

C’était un individu immensément riche, sans nul doute l’homme le plus riche à cent lieues à la ronde. Il possédait même un port où il rangeait sa flottille de bateaux, qu’il louait à des pêcheurs du coin à des prix exorbitants. Tout le monde lui devait de l’argent, et pas un qui savait comment lui rendre. Et comment auraient ils pu ces pauvres bougres ? Ici, à Palauig, tout appartenait à Tahika. Bateaux, hangars, filets, nasses. Tout.

Et croyez vous qu’il fut généreux pour autant ? Par les moustaches du poisson-chat, certainement pas ! Il n’y avait pas homme plus cupide, plus égoïste que cet homme-là. Si bien que les jours passaient et Tahika devenait de plus en plus riche. Et les pêcheurs du coin de plus en plus pauvres.

La famine qui se déclara à l’époque sur les côtes de la mers de Chine n’arrangea rien. Terrible famine, qui décima la population. Mais ne dérangea nullement Tahika car il avait amassé dans ses greniers de quoi tenir jusqu’à la fin du monde, si elle arrivait un jour ! Et ce répugnant personnage était bien décidé à ne rien partager.

Plusieurs pêcheurs l’avaient bien supplié de leur donner un peu de poisson séché, quelques mesures de riz pour leurs enfants affamés. Mais c’était comme s’ils avaient voulu attraper une anguille à mains nues ! Rien n’y faisait. Egoïste il était, égoïste il restait. Une nuit qu’une terrible tempête s’était abattue au dessus du village, un vieillard vint frapper à la porte de l’avare.

-Que veux-tu, vieux loqueteux ? demanda-t-il méchamment.

-Juste un quignon de pain et un abri pour la nuit, honorable seigneur.

Tahika eut une moue de dégoût.

-Arrête de m’importuner avec tes gémissements, si tu as faim trouve-toi à manger.

Les yeux du vieil homme brillèrent de colère. Il leva la main et dit :

-Tahika, tu es aussi cupide qu’égoïste. Crois-moi tu regretteras un jour d’avoir été si méchant.

Et il tourna les talons. Laissant résonner ses paroles terribles à l’oreille de Tahika.

Cette nuit là, la tempête ne se calma point. Il semblait au contraire qu’elle prenait de l’ampleur avec la nuit qui passait.

La mer se gonfla de vagues furieuses et inonda le village. Soudain une lame plus forte que les autres balaya la riche demeure de Tahika, emportant l’homme avec elle.

Il eut beau se débattre, l’eau l’entraînait au loin, comme un tourbillon maléfique. Bientôt il sentit son corps devenir froid comme la glace.

-Sauvez-moi ! Hurlait-il. Je vous donnerai tout l’or que je possède !

Mais personne ne l’entendit. Tahika ne possédait plus rien.

Puis, quelque chose d’extraordinaire se produisit : les jambes de Tahika se transformèrent en une longue queues noire, sa tête changea de forme, da peau devint dure comme de la pierre, ses dents devinrent plus acérées qu’une lame d’un couteau. Et la mer l’engloutit.

Au dessus des vagues en colère, éclata alors le rire de Néguno, le maître de la mer. Néguno qui venait de déchaîner les flots pour punir Tahika.

Rappelez-vous : ce misérable vieillard, qui réclamait du pain. Il venait de changer l’avare en requin.

Extrait du livre Mille ans de contes de mer,

édition Milan, 1994.

 

Pourquoi choisir un conteur à Pont-de-Vaux (01190)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Izernore (01580)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Marboz (01851)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Saint-Denis-en-Bugey (01500)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Bresse Vallons (01340)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Frans(01480)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Pourquoi choisir un conteur à Balan (01360)

Le conte est une tradition ancestrale qui, dans énormément de communauté perdure encore de nos jours Le conteur a une place centrale dans l’histoire des peuples et des pays. Même si souvent les histoires contées sont des légendes, elles prennent racine sur des faits réels ou des déformations de la …

Call Now ButtonAppelez-nous !