La nuit du Conte

La nuit du Conte dans votre ville ?

Notre vision de conteur concernant la nuit du conte est celle-ci:

Répartis en trois lieux différents dans votre ville, l’animation commencera généralement vers 18h00 pour se finir bien après les 12 coups de minuits.

Qu’est-ce que la nuit du conte ?

Lors de la Nuit du conte, des milliers d’enfants et de jeunes chercheront une nouvelle fois leur bonheur dans des histoires. Ils partageront leur excitation pour les personnages ayant de la chance dans le malheur. Ils encourageront ceux qui partent dans le monde à leurs risques et périls. Ils discuteront de ce que le bonheur signifie pour eux et tenteront leur chance dans des jeux.

Les écoles, bibliothèques, librairies, clubs de jeunes, centres communautaires et autres institutions sont invités à participer à la Nuit du conte, et à connaître un bonheur tout particulier: le plaisir de lire ensemble!
Du bonheur intense mais de courte durée, procuré par une bonne glace en été au bonheur profond d’une amitié de longue date. De la joyeuse exclamation «j’ai trouvé» quand on récupère ce que l’on croyait perdu au bonheur tranquille et serein de pouvoir être soi-même.

Un cabinet de curiosité c’est quoi ?

Les cabinets de curiosités sont nés en Europe à l’époque de la Renaissance, quand les élites se sont mises à rassembler, chez eux, naturalia (créatures et objets naturels), artificialia (objets créés ou modifiés par l’Homme comme les antiquités) et exotica (plantes et animaux exotiques).

“Les cabinets du XVIIIe siècle, comme celui de l’aristocrate Bonnier de la Mosson, exposé au Jardin des plantes de Paris, étaient des instruments de promotion, de prestige”, explique Pascale Heurtel.

“A l’époque, les cabinets de curiosités avaient une fonction fondamentale: la quête du savoir”, raconte Louis Albert de Broglie. “Quelle est la quête du savoir aujourd’hui dans le cabinet de curiosités !”, regrette-t-il.

“Des gens constituent des cabinets de curiosités chez eux comme on le faisait au XVIIIe siècle, c’est très à la mode”, explique Christophe Lucien, commissaire priseur à Paris.

Car la société reprend aujourd’hui “conscience de l’importance du vivant, de la diversité”, explique Louis-Albert de Broglie, propriétaire de la maison Deyrolle qui, depuis 1831, est une référence en matière de cabinets de curiosités. “La société recommence à comprendre ce qu’est la nature”.

Le Chasseur de Dragons – spectacle de magie médiéval fantastiqueOn trouve également dans ces nouveaux “cabinets de curiosité” bien d’autres choses que les objets rares ou étranges qu’on y collectionnait autrefois, à des fins scientifiques. Les gorgones et les fossiles sont remplacés par des accessoires de mode, des bijoux, des objets design.

“C’est quelque chose de vendeur, d’attirant, c’est dans l’air du temps”, explique Pascale Heurtel, responsable de la bibliothèque du Muséum d’histoire naturelle à Paris.

La nuit du Conte en France

“les contes de fées ne sont pas faits pour endormir les enfants mais pour éveiller les hommes”